Animopharma

Le coup de chaleur du chat et du chien : une urgence vitale

Le coup de chaleur du chat et du chien : une urgence vitale

Le coup de chaleur du chat et du chien : une urgence vitale

Le coup de chaleur du chien ou du chat est un syndrome grave et d’apparition rapide qui met en jeu le diagnostic vital de l’animal. C’est une hyperthermie sévère liée aux conditions extérieures. Le chien est plus touché que le chat qui ne sue pas ou très peu alors que le chien va réguler sa respiration par un halètement. Le chien et le chat ont peu de glandes sudoripares qui sont situées sous leurs pattes. L’air rejeté est chargé de vapeur d’eau qui transporte la chaleur vers l’extérieur du corps de l’animal.


Quels sont les symptômes du coup de chaleur ?

  • Les symptômes du coup de chaleur chez le chien et chez le chat sont directement liés à l’augmentation de la température du corps et aux problèmes de circulation sanguine qui en résultent :

On observera les symptômes suivants :

  • Le halètement apparaît toujours lorsque la température augmente mais dans ce cas il est très marqué car la fréquence respiratoire augmente fortement et on observe forte salivation ou une gueule qui mousse, une production d’urine.
  • Une agitation se met en place, les vaisseaux sanguins se dilatent pour évacuer la chaleur mais entrainent une accumulation de sang dans le cerveau.
  • Cela entraîne l’œdème cérébral et l’animal commence à avoir des difficultés motrices et une baisse de la vigilance.
  • L’animal est sonné par ce choc cérébral et il a une démarche titubante. Des troubles de la coagulation sanguine apparaissent très souvent.
  • Le sang coagule alors tout seul un peu partout dans le corps. Les muqueuses (babines, truffe, gencives…) deviennent bleues-violacées car il n’y a plus assez d’oxygène dans le sang.
  • Le chien est alors abattu et prostré et des convulsions ne sont pas rares.
  • La mort de l’animal survient alors très souvent.
  • Dans le cas d’un exercice intensif par forte chaleur (chasse, course), il y a destruction de fibres musculaires et des problèmes rénaux peuvent survenir.

Que faire en cas de coup de chaleur ?

  • Sortir l’animal des conditions de déclenchement de la crise et le mettre au frais
  • Initier un refroidissement progressif pour éviter un choc thermique et une vasoconstriction des vaisseaux périphériques qui servent à évacuer la chaleur (glace interdite)
  • Placer une serviette d’eau froide sur l’animal.
  • Le refroidissement peut se faire à l’aide d’une bouteille d’eau, d’une douchette dans une baignoire en laissant tremper les pattes
  • Prendre la température de l’animal (garder une température entre 39 et 39,5°C)
  • Présenter de l’eau fraîche à l’animal et le laisser se servir, ne pas le forcer à boire
  • Ne pas laisser l’animal sans surveillance

Quelles sont les précautions à prendre ?

  • Eviter de laisser un animal dans un espace clos, peu ou pas aéré par temps chaud comme la voiture. Faire des pauses régulières (toutes les 2 heures), mettre l’animal à l’ombre et le faire boire.
  • Faire fonctionner la climatisation en roulant ou laisser entrouvert les fenêtres de la voiture pour faire circuler de l’air.
  • Attacher l’animal à l’ombre dans un lieu aéré et frais.
  • Toujours laisser de l’eau fraîche et renouvelée par temps chaud à la portée de votre animal.
  • Etre vigilant si votre chien ou chat est brachycéphale (nez court et écrasé), il est plus sensible que les autres à la chaleur.
  • Etre vigilant si votre animal a une pathologie cardiaque, respiratoire ou de la fièvre.
  • Surveiller l’animal lors d’un exercice important dans un environnement chaud (chasse, course) car il peut alors surchauffer son corps.

Le traitement du coup de chaleur

Le refroidissement de l’animal est vital et il est conseillé de consulter un vétérinaire car il est souvent nécessaire de faire des perfusions pour réhydrater l’animal et accroître le refroidissement de l’intérieur. Des corticoïdes seront administrés pour éviter un œdème cérébrale avec des séquelles ou entraînant la mort de l’animal. Le vétérinaire doit surveiller les fonctions vitales de l’animal comme la coagulation, les reins et le cœur et vous devrez aussi le surveiller pendant quelques temps pour voir si des séquelles ne sont pas présents.

Add Your Comment